Stratégies pour l’interactivité

Vous trouverez ci-dessous des exemples de stratégies que vous pouvez utiliser pour favoriser l’interactivité dans votre classe en utilisant les clickers. Ces stratégies s’appuient sur deux principes fondamentaux :

  • Donner aux étudiants du temps pour réfléchir individuellement à leur réponse de manière à ce qu’ils puissent se construire leur propre opinion.
  • Permettre aux étudiants de discuter de leur réponse avec leurs pairs, ce qui leur donne l’opportunité d’expliquer leur raisonnement et de le confronter à celui d’autres.
     

Penser-Comparer-Voter-Partager

Cette stratégie est la version clickers de l’activité Penser-Comparer-Partager (« Think-Pair-Share », Lyman, 1981). La partie discussion avec les pairs de cette stratégie donne aux étudiants l’opportunité de tester leur réponse auprès de leurs voisins avant de la partager avec l’ensemble de la classe, ce qui permet aux plus timides ou à ceux qui sont réticents à participer de se rassurer.  Cette stratégie est donc très utile pour les questions les plus complexes, ou lorsque le taux de participation diminue.

Comment procéder?

  1. Présentez brièvement une partie du cours, un concept ou une idée.
  2. Affichez la question.
  3. Penser : demandez aux étudiants de réfléchir individuellement à leur réponse. Assurez-vous qu’ils gardent le silence pendant cette phase.
  4. Comparer : demandez aux étudiants de se mettre en groupes de 2, 3 ou 4 pour discuter de leurs réponses respectives. L’objectif est qu’ils essaient de se convaincre mutuellement de la bonne réponse, il est donc nécessaire qu’ils s’associent avec des camarades qui ont une réponse différente de la leur.
  5. Voter : faites voter les étudiants.
  6. Partager : faites le point sur les résultats avec l’ensemble de la classe.



1-3 min.


2-5 min.


 

Penser Comparer Voter Partager

Vous pouvez également faire voter les étudiants une première fois entre les phases Penser et Comparer, de manière à ce qu’ils soient obligés de se forger une opinion avant de discuter avec les autres. Dans ce cas, nous vous suggérons de ne pas montrer le graphique des réponses après le premier vote afin de ne pas trop influencer leur opinion. Avec cette étape additionnelle, cette stratégie est alors très similaire à l’Apprentissage par les Pairs, décrit ci-dessous.

 

Apprentissage par les pairs

Développée à Harvard par le physicien Eric Mazur, l’apprentissage par les pairs (« Peer Instruction », Mazur, 1997) est une méthode d’enseignement interactif basée sur des résultats de recherches. Dans cette méthode, la discussion avec les pairs est utilisée pour permettre aux étudiants d’approfondir leur compréhension d’un concept en apprenant les uns des autres.

Le schéma ci-dessous illustre le principe de cette méthode. Vous commencez par présenter brièvement une idée ou un concept fondamental (vous pouvez également avoir demandé à vos étudiants d’étudier des ressources pédagogiques à la maison). Puis vous posez une question clickers conçue pour révéler les difficultés classiques des étudiants sur ce concept. Si les résultats du vote montrent que les étudiants sont divisés sur le choix de la bonne réponse, vous demandez aux étudiants de discuter de la question par groupes de 2,3 ou 4. Pendant cette phase du processus, les étudiants verbalisent leur raisonnement, débatent et testent leur compréhension du concept, ce qui est le but de la méthode.

Apprentissage par les pairs (Peer Instruction)

Comment procéder ?

  1. Présentez brièvement une partie du cours, un concept ou une idée.
  2. Affichez la question.
  3. Demandez aux étudiants de réfléchir individuellement à leur réponse. Assurez-vous qu’ils gardent le silence pendant cette phase.
  4. Faites voter les étudiants.
  5. Vérifiez les résultats (il n’est pas forcément nécessaire de montrer l’histogramme des résultats, en effet ils pourraient alors être influencés par le choix des autres):
    1. Si une majorité des étudiants a choisi la mauvaise réponse:
      ► Revenez sur le cours et revoyez le concept avec eux. Puis posez de nouveau la question.
    2. Si une majorité des étudiants a choisi la bonne réponse:
      Faites le point avec eux sur le « pourquoi » et le « pourquoi pas », clarifiez si nécessaire et confirmez la bonne réponse afin que cela soit clair pour tous.
      Vous pouvez alors présenter une autre partie du cours ou poser une autre question.
    3. Si les resultats sont dispersés:
      ► C’est la situation dans laquelle la discussion entre pairs est la plus utile. Demandez aux étudiants de se mettre en groupes de 2, 3 ou 4 pour discuter de leurs réponses respectives. L’objectif est qu’ils essaient de se convaincre mutuellement de la bonne réponse, il est donc nécessaire qu’ils s’associent avec des camarades qui ont une réponse différente de la leur.
      Puis revenez à l’étape 4 et faites à nouveau voter les étudiants sur la question.



1-3 min.
















3-5 min.
 

Après la phase de discussion entre pairs, les résultats du deuxième vote devraient montrer une augmentation de la proportion de bonnes réponses.

Cependant, il peut parfois arriver que les réponses restent dispersées voire même que la proportion de mauvaises réponses augmente. Cela est généralement le symptôme d’une incompréhension – soit le concept n’a pas été compris, soit la question ou les réponses ne sont pas assez clairs.

Dans un tel cas, il est recommandé de lancer une discussion avec l’ensemble de la classe pour essayer d’identifier les raisons de l’incompréhension. Vous pouvez demander à vos étudiants d’expliquer leur réponse, par exemple : « est-ce que quelqu’un qui a choisi B accepterait d’expliquer pourquoi il a fait ce choix ? » ou « est-ce que quelqu’un aimerait expliquer pourquoi il a choisi la réponse qu’il a choisi ? ». Il est très important d’accueillir les contributions sans les commenter dans un premier temps jusqu’à ce que des opinions différentes aient été entendues. Vous pouvez alors modérer un débat entre les étudiants, ou clarifier si nécessaire de manière à ce que la réponse correcte soit clairement identifiée.

 

Vous pourrez trouver plus d’informations et de ressources sur l’apprentissage par les pairs sur les pages suivantes (en anglais) :

 

Autres idées

Vous trouverez d’autres idées et d’autres stratégies pour utiliser les clickers sur les pages suivantes (en anglais) :